In Pace Christi

Ziegler Alfred

Ziegler Alfred
Date de naissance : 20/10/1931
Lieu de naissance : Kerkingen/D
Premiers vœux : 01/11/1953
Vœux perpétuels : 08/12/1956
Date de l’ordination : 28/07/1957
Date du décès : 03/03/2018
Lieu du décès : Ellwangen/D

Le P. Alfred est décédé le 3 mars 2018 après une courte maladie, à l’hôpital de Ellwangen. Depuis 2014 il vivait dans la maison de retraite de Ellwangen, assisté avec amour par le personnel de la maison. Beaucoup de personnes ont participé au chapelet pour ce confrère défunt à Josefstal et à son enterrement dans l’église paroissiale de St. Wolfgang. Sa présence et son service pastoral dans les paroisses de la zone de Ellwangen, pendant de nombreuses années ont été toujours très appréciés par les personnes et par de nombreux bienfaiteurs et amis des Comboniens et de la mission, et avec leur participation ils ont voulu exprimer leur amitié et leur gratitude.

Alfred était né à Kerkingen le 20 octobre 1931. Il faisait partie du premier groupe d’étudiants qui vers la fin de la deuxième guerre mondiale a été accueilli dans la maison de Josefstal pour fréquenter l’école secondaire. Le séminaire Josefinum de Ellwangen avait été détruit par les soldats allemands peu avant l’arrivée des troupes américaines, et les étudiants devaient aller à pieds à l’école de la ville et revenir encore à pieds après les cours. Ce fut seulement en 1951 que le séminaire reconstruit put ouvrir ses portes et accueillir les premiers étudiants.

Après avoir terminé avec succès l’école secondaire, Alfred alla à Bamberg pour commencer, le 28 octobre 1951, le noviciat. Le 1° novembre 1953 il fit sa première profession religieuse et tout de suite il commença les études de théologie à la faculté théologique de cette ville. Le 8 décembre 1956 il se consacra à Dieu et à la mission avec les vœux perpétuels et il fut ordonné prêtre le 28 juillet 1957 à Bamberg.

Le P. Alfred commença son ministère sacerdotal et missionnaire dans sa province. Il fut d’abord envoyé au séminaire Saint Paul de Neumarkt en Bavière, qui avait été ouvert en 1953. Il y resta comme éducateur jusqu’en 1964. En tant que missionnaire, il avait le désir, comme tous les confrères, de partir pour la mission et en effet il fut affecté à l’Afrique du Sud. Mais malheureusement le gouvernement raciste refusait aux missionnaires catholiques le permis de travailler en leur refusant le visa, comme un moyen de rétorsion. C’est ainsi que aussi le P. Alfred dut se résigner et depuis lors il se consacra corps et âme à sa province.

En cette même année (1964) il fut transféré à Josefstal et nommé procurateur de la mission. En 1967 il assuma à Bamberg la charge d’animateur missionnaire, d’accompagner les nombreux bienfaiteurs et de la diffusion de l’Œuvre du Rédempteur. En 1972 il fut nommé aussi économe général, et après la réunification, en 1979, économe provincial. En 1990 il alla à Josefstal, où il continua à servir dans les mêmes activités. Après la fermeture de la communauté de Josefstal, il alla à Ellwangen toujours avec les mêmes tâches. En 2014 il dut laisser toutes les activités et les services à cause de sa santé; il se retira dans le centre des confrères âgés et malades qui occupe une partie de la maison de Ellwangen. C’est là qu’il a vécu les dernières années de sa vie dans la paix et la sérénité. Jusqu’à son hospitalisation il a toujours été en mesure de participer à la vie de la communauté.

Le P. Alfred n’a rien fait d’extraordinaire et de sensationnel au cours de ses activités dans la DSP, mais il s’est montré toujours pour sa capacité du travail généreux, fait avec diligence et assiduité dans la vigne du Seigneur et de la province. Son service principal a été toujours l’animation missionnaire dans les paroisses et les rapports avec les bienfaiteurs et les amis de la mission, réalisés avec de très bons résultats et sans se fatiguer. Presque chaque dimanche, pendant des décennies, il a célébré l’Eucharistie dans les paroisses, il a annoncé l’Evangile, il a promu l’Œuvre du Rédempteur et animé les amis de la mission et les bienfaiteurs. Pour illustrer ses conférences, il avait préparé une riche collection de diapositives sur des thèmes missionnaires. Il a visité de nombreuses paroisses, presque toutes celles des diocèses de Eichstätt, Rottenburg/Stuttgart, Bamberg, Würzburg et Augsburg, en devenant l’ami de beaucoup de prêtres. Une autre activité particulièrement importante ont été les rencontres de zone avec les collaborateurs et les bienfaiteurs, pour animer leur intérêt pour la mission, pour les remercier et leur remettre le calendrier «Œuvre du Rédempteur» qu’ils allaient ensuite distribuer dans les paroisses pour recueillir des offrandes.

Son humanité, son ouverture, son caractère attrayant, sympathique et gentil ont facilité les contacts avec les personnes en général et avec les bienfaiteurs en particulier. Même sa taille, sa voix forte, son visage toujours souriant, sa capacité de communication, ont favorisé son activité pastorale et les rencontres avec les personnes. Il a vécu avec authenticité et conviction son sacerdoce, sa consécration religieuse et sa vocation missionnaire. Sa vie spirituelle personnelle et sa vie de foi ont été vécues de manière saine et équilibrée, ainsi que son attitude envers l’Eglise. De cette manière il a été un guide sûr et de confiance pour les personnes, surtout au moment des changements et des incertitudes dans le temps du post-concile. (P. Alois Eder)