Le lundi, 8 août 2005, au Noviciat Saint Pierre Claver, des Missionnaires Comboniens à Kinshasa, s’est ouvert le Cours de formation Missionnaire et l’Assemblée des Animateurs/trices Missionnaires Comboniens des Provinces francophones (RCA, Tchad, Togo- Ghana- Bénin, RDCongo).

Une grande première, un rêve devenu réalité: en effet depuis le lundi, 8 août 2005, au Noviciat Saint Pierre Claver, des Missionnaires Comboniens à Kinshasa, s’est ouvert le Cours de formation Missionnaire et l’Assemblée des Animateurs/trices Missionnaires Comboniens des Provinces francophones (RCA, Tchad, Togo- Ghana- Bénin, RDCongo). 28 personnes, Pères, Sœurs, Frère et Laïcs dont les deux Secrétaires Généraux de l’Animation Missionnaire, le P. Umberto Pescantini et la Sr Marina Cassarino, sont présents à cette formation.
Cette première semaine (du 8 au 12/08/05) a été consacrée à la réflexion sur la mission. Trois prêtres de l’Archidiocèse de Kinshasa nous ont provoqué avec leur apport. L’Abbé Santedi Léonard nous a fait parcourir les sources bibliques (Luc et Paul) et ecclésiales (Doc. De l’Eglise, en particulier de l’Afrique) de la mission, en nous aidant à réfléchir sur quelques paradigmes de la mission. L’Abbé Luyeye François nous a présenté la réalité sociopolitique de la RDC, suivi de l’Abbé Kibwila Alphonse qui a fait son témoignage sur comment l’Eglise locale voit le charisme combonien et quelle animation missionnaire attend-elle de nous ? Ces enseignements et partages ont été enrichis par les expériences missionnaires et les réalités sociopolitiques des pays des nos Provinces respectives.
Cette première partie a été soldée par un atelier de réflexion dans quatre groupes différents, où nous avons essayé de cerner les paradigmes de la mission actuelle d’après les réalités et les défis des pays où nous sommes. Ce travail nous permettra de nous atteler la semaine prochaine sur le charisme combonien, une méthodologie d’animation des groupes, une recherche en Assemblée afin d’arriver à répondre à la question: quelle animation missionnaire pour l’Afrique aujourd’hui ?
Les confrères, les consoeurs et les laïcs, n’ont pas caché leur joie et leur satisfaction des enseignements donnés. Une sortie de détente au « Lac de ma Vallée » et la participation à l’Eucharistie du dimanche dans des différentes paroisses de Kinshasa, ont clôturé cette première partie de la rencontre.

Beth Corte Imperial

Kimwenza, (Congo) 8 au 20 août 2005