Rome, décembre 2017
«Chers Confrères: Nous sommes invités à demeurer toujours davantage ouverts à l’action de sa grâce, en faisant de notre cœur la grotte où la Parole, devenue chair, puisse habiter et se manifester dans nos pensées, nos paroles et nos actions. Celle-ci est la vraie richesse que nous recevons comme un don de Noël et que nous sommes prêts à partager spécialement avec les petits, ceux qui sont dans le besoins, les exclus, les délaissés et les plus abandonnés souvent oubliés par notre société. Comme nous l’a rappelé le dernier Chapitre de 2015, nous sommes appelés à être des annonciateurs joyeux de l’Evangile et des témoins de Dieu qui continue à se manifester au milieu de nous. Viens, Seigneur Jésus, Maranathà. Bonne fête de Noël 2017!» (Message du Conseil Général des Missionnaires Comboniens).

Viens, Seigneur Jésus, Maranathà.
Bonne fête de Noël 2017!

«Elle enfanta son fils premier-né,
L’emmaillota et le déposa dans une mangeoire,
Parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle d’hôtes»
Lc 2,7.

«Marie est celle qui sait transformer une grotte pour des animaux en maison de Jésus,
avec de pauvres langes et une montagne de tendresse.
Elle est la petite servante du Père qui tressaille de joie dans la louange»
(EG 286).

Chers Confrères,
Nous vous saluons fraternellement, en nous sentant en communion avec toute l’Eglise qui en ces jours se prépare à vivre la fête de Noël pour célébrer l’incarnation du Fils de Dieu.

La liturgie du temps de l’Avent nous propose quelques figures de références: Marie, Joseph, les Prophètes, Jean le Baptiste, les anawim qui ont cru à la prière du peuple d’Israël: «Cieux, épanchez-vous là-haut, et que les nuages déversent la justice; que la terre s’ouvre et produise le salut, qu’elle fasse germer en même temps la justice» (Is 45, 8), en nous envoyant le Messie.

Les Pères de l’Eglise nous rappellent que Dieu a voulu assumer notre nature humaine afin que nous devenions comme Lui. Cet échange merveilleux devient un thème de gratitude éternelle et nous pousse à l’annoncer jusqu’aux confins de la terre.

A la conclusion de cette année où nous avons célébré les 150 ans de naissance de notre Institut, nous voulons garder ferme notre engagement missionnaire dans les périphéries du monde, en renouvelant notre consécration, en requalifiant nos présences et notre engagement missionnaire et en renforçant notre désir de témoigner ce que le Verbe incarné continue de faire dans notre vie, convaincus qu’il portera le bonheur aux personnes que nous rencontrons sur notre chemin et dans nos activités quotidiennes.

Nous sommes invités à demeurer toujours davantage ouverts à l’action de sa grâce, en faisant de notre cœur la grotte où la Parole, devenue chair, puisse habiter et se manifester dans nos pensées, nos paroles et nos actions. Celle-ci est la vraie richesse que nous recevons comme un don de Noël et que nous sommes prêts à partager spécialement avec les petits, ceux qui sont dans le besoins, les exclus, les délaissés et les plus abandonnés souvent oubliés par notre société.

Comme nous l’a rappelé le dernier Chapitre de 2015, nous sommes appelés à être des annonciateurs joyeux de l’Evangile et des témoins de Dieu qui continue à se manifester au milieu de nous. Viens, Seigneur Jésus, Maranathà. Bonne fête de Noël 2017!

LE CONSEIL GENERAL
P. Jeremias dos Santos Martins; Fr. Alberto Lamana Cónsola; P. Tesfaye Tadesse Gebresilasie;
P. Rogelio Bustos Juárez; et P. Pietro Ciuciulla