Comboni, en ce jour

Dans une lettre au Massaja du Caire (1865) l’on lit:
Rappelez-vous qu'après mon défunt Supérieur, je n'ai jamais rencontré un Père comme Abuna Massaia. Confirmez-moi votre protection et votre affection auxquelles je tiens beaucoup et qui me sont si précieuses et utiles.

Écrits

Recherche
Recherche avancée – cliquez ici pour affiner la recherche
N° Ecrit
Destinataire
Signe (*)
Provenance
Date
1200
Note
0
senza

N. 1199; 1200 (1235; 1236) Note

ACR, A, 20/36 n. 8 et 20/38 n. 4