COMBONI CE JOURS-LA

In Pace Christi

Fr. Seibold Adolf

Data di nascita: 30/01/1935
Luogo di Nascita: Zirndorf/D

Voti temporanei: 02/02/1955
Voti perpetui: 02/02/1961

Date du décès: 26/03/2017
Lieu du décès: Ellwangen/D

Le Fr. Adolf est décédé la nuit du 26 mars à l’hôpital d’Ellwangen. Depuis longtemps il n’était pas en bonne santé, et ses problèmes de santé ont augmenté rapidement. Son séjour à l’hôpital est devenu de plus en plus fréquent et long. Lors de sa dernière hospitalisation, une semaine avant de mourir, il avait compris – et il l’a aussi manifesté – que sa vie tendait vers sa fin et que la vie définitive approchait. Il a accepté sa situation avec tranquillité, avec foi et lucidité, sans se lamenter et sans peur.

Le Fr. Adolf était né à Zirndorf dans la Franconie Centrale (Bavière, diocèse de Eichstätt) le 30 janvier 1935. Cette région a donné à la DSP une douzaine de bons confrères missionnaires. L’un d’eux était l’évêque de Tarma (Pérou), Mgr. Lorenz Unfried.

Le 1 mars 1950, à l’âge de 15 ans, le Fr. Adolf entra comme aspirant Frère dans la maison de Josefstal. Le 21 août 1952 il fut admis au postulat et le 2 février 1953 il commença le noviciat à Josefstal. Les années avant le noviciat avaient été consacrées à la préparation professionnelle. Le 2 février 1955 il fit sa première profession et le 2 février 1961 la profession perpétuelle.

Après le noviciat il commença son travail dans la ferme de Mellats. A ce service il consacra quelques dizaines d’années, d’abord dans la DSP et ensuite en Afrique du Sud, où les fermes étaient très grandes et avaient besoin d’un grand nombre de travailleurs. Pour cela son travail était surtout celui d’organiser et les relations avec les ouvriers n’étaient pas toujours faciles. Pendant de nombreuses années le Frère Adolf réalisa ce travail dans les missions de Belfast, Maria Trost, Glen Cowie et Barberton.

Au cours des années ’80, arriva aussi pour l’Afrique du Sud le temps de quitter ces fermes. Une des raisons était aussi le manque de Frères pour ce type de travail. Le Fr. Adolf fut affecté alors à la mission de Luckau pour gérer un moulin puissant qui fonctionnait depuis très longtemps et qui offrait un grand service aux paysans de la région: pendant six ans il fut chargé de cela.

Ensuite il collabora à un projet de jardin potager dans la mission de Elukwatini, où des années auparavant le curé avait bâti une maison pour des personnes âgées, qui encore aujourd’hui est gérée par des Sœurs Bénédictines allemandes. Au cours des dernières années, avant de revenir dans la DSP, le Fr. Adolf travailla dans différentes missions, chargé de la maison et du jardin potager. En 1997 il fut affecté à la DSP. Après trois ans passés dans les communautés de Neumarkt et de Josefstal il passa à Bamberg.

En 2011 il fut affecté à la communauté du Centre pour les confrères Agés et Malades de Ellwangen. Déjà à Bamberg il avait eu des problèmes cardiaques et il avait été opéré pour une valvule du cœur. Au cours des dernières années il fut souvent hospitalisé. Malgré cela, il a continué à travailler dans le petit parc devant la maison, selon les possibilités de son état de santé.

Le Fr. Adolf était une personne de peu de mots. Ce n’était pas facile de converser avec lui, et cela ne favorisait pas la vie communautaire. Mais pendant ses séjours fréquents à l’hôpital il semblait une personne différentes: il aimait les visites, il parlait volontiers, toujours gentil et reconnaissant. Il repose maintenant dans le cimetière de Ellwangen, à côté des 39 Pères et des 28 Frères morts avant lui. (P. Alois Eder)